Gold or silver ?

 
Depuis quelques temps apparaissent sur le circuit du pin's des variantes de finitions ignorées jusqu'ici. Des pièces de fabricants connues pour leur finition dorée sont proposées en argentée et réciproquement. Ce phénomène est dû je pense à l'arrivée sur le marché actuel du pin's d'anciens stocks dormants parmi lesquels figurent des essais de couleurs ou de finitions non retenus pour la diffusion finale.
Ces pièces présentent donc un niveau de rareté tout autre, ce sont des tirages très limités conformément aux processus de tests, préparation et mise en œuvre de l'émission.d'un modèle. Je vais vous fournir quelques exemples de cette constatation récente et vous pourrez comme moi en apprécier la saveur.

 

Chez L.M.I. PARIS ...

 
Melies x 2



Le Meliès rose du fabricant TABLO , déjà présenté dans l'éloge du 7ème Art, est déjà une belle rareté dans sa livrée dorée, mais quand il est fini à l'argent ça devient un graal très difficilement accessible.

Toujours dans la thématique cinéma, une réalisation non signée L.M.I. TABLO, mais qui présente pourtant toutes les caractéristiques du fabricant : le pin's du 45ème festival de Cannes. Une composition très fine bordurée or ou argent selon les goûts.



Cannes x 2
 

Chez CORNER ...

 
Reporters x 2 2



Ce pin's REPORTERS, signé CORNER, est un grand classique dans sa version argentée que vous n'aurez aucune peine à dénicher, il croise très fréquemment nos itinéraires de prospecteurs, pourtant il pourrait encore vous surprendre si vous rencontrez sa mouture dorée. Si l'argenture a ma préférence, dans le cas présent, la dorure présente l'attrait de la nouveauté et de la rareté.

 

Reporters x 2
 

 
Jouvet x 2


Dans la série EN HOMMAGE A de CORNER, il est possible de trouver un Louis JOUVET doré, de même qu'un John WAYNE dans le même métal. Dans un cas comme dans l'autre c''est la version argentée la plus courante.


Wayne x 2



Toujours dans cette même série EN HOMMAGE A, découverte récente d'une version dorée de l'Ascenseur pour l'échafaud, polar de Louis MALLE, que je considère comme assez rare, comme toutes autres d'ailleurs, pour ne les avoir croisé qu'une seule fois en trente ans.


Ascenseur pour l echafaud x 2


Les CORNER ZREIK n'échappent pas au phénomène, ci-dessous à bout de souffle de Jean-Luc GODARD et Casablanca de Michael CURTIZ en livrée dorée, on remarquera quelques petites différences induites par le polissage, phase de fabrication très importante dans le processus EGF.

 

A bout de souffle x 2
Casablanca x 2

 

Chez Démons & Merveilles ...

 
Louise brooks x 2 700



Démons & Merveilles n'est pas en reste comme l'attestent ces quatre modèles, quatre exemples parmi d'autres très certainement car la tentation de s'essayer à plusieurs rendus était forte pour des professionnels exigeants et zélés. Louise BROOKS, référence 169 du catalogue, avec ses grands aplats non émaillés, était tout indiquée pour ce genre d'expérimentation. De même que les CORNER sus-cités, le choix du métal de finition est ici déterminant dans le résultat final.

 

Louise brooks x 2 


Référence L3 de la série WARNER COLLECTION, Bugs Bunny en chef de plateau adopte aussi cette dualité pour obtenir une grande différence de ton à l'arrivée. On notera quelques changement de couleurs d'émaux corrélés aux changements de traitement.



Bugs bunny x 2
 

Cette pratique n'a pas touché que les Démons & Merveilles catalogue, ci-dessous deux exemples de D&M publicitaires, connus des habitués, qui suivent la même règle expérimentale. Les versions dorées sont là aussi les plus confidentielles et demanderont un peu de patience et de persévérance pour se les procurer.


Fashion x 2

 

 

Studio sud x 2

 

 

 
A suivre 1

Date de dernière mise à jour : 06/11/2019