INVADER

Invader 1


INVADER est un artiste secret, il apparait le visage pixélisé ou caché par un masque, ou de dos, il est connu, depuis la toute fin des années 1990, pour s'être immiscé peu à peu dans les interstices de l'espace urbain ou péri-urbain de mégalopoles comme Los Angeles ou Hong Kong, de capitales comme Paris ou Berne, mais aussi de villes plus modestes comme Grenoble (décembre 1999) ou Avignon (juin 2000) en posant de petites mosaïques inspirées de jeux vidéo des années 1970-1980, dont en particulier Space Invaders, à des endroits la plupart du temps peu accessibles. La pose de ces figures, mi-vaisseaux, mi-visages, effectuée le plus souvent sans accord formel préalable avec le propriétaire de l'espace concerné, constitue ce qu'il appelle l'« invasion ».

A l'instar d'autres artistes de street art comme BANSKY, INVADER a gagné une notoriété publique qui l'a sorti de la clandestinité, il jouit désormais d'une reconnaissance mondiale en imposant dans la durée une démarche et un style personnel affirmé.
Comme tout grand créateur il est désormais imité ou évoqué dans d'autres réalisations par de grands entrepreneurs, parmi ceux-ci il a obtenu un hommage à peine dissimulé de l'empire Disney à travers l'émission d'une série de pin's fortement inspirée de l'artiste.
Généralement l'industrie culturelle américaine ne s'embarrasse pas des droits d'auteurs régulièrement bafoués par les puissantes major compagnies, elles peuvent compter sur leurs avocats pour résoudre n'importe quel litige à leur avantage. Elles ont donc acquis un principe de pillage en coupe réglée des publications et créations de tous ordres pour en faire une exploitation commerciale intensive. Avec INVADER le problème était d'autant plus facile à contourner que l'artiste marginal n'avait pas déposé le moindre statut.

Disney, dont la production de pin's est certainement la plus importante aujourd'hui, cherche sans cesse de nouvelles idées pour décliner ses galeries de personnages à l'infini. Avec l'exemple d'INVADER a été produite une série de personnages pixelisés tout à fait conforme à leurs modèles. Je ne suis pas en mesure de reproduire la série entière mais l'exemplaire que je vous présente donne le ton et vous permettra d'apprécier la faculté de mimétisme déployée par les faiseurs du géant de l'entertainment mondial.

Invader 2

Vous aurez tous reconnu Goofy (Dingo en francophonie) malgré la simplification de détail poussée à l'extrême. Les couleurs servent de code d'identification, de même que le chapeau caractéristique du personnage.
La pièce est de belle taille, signée au dos sans la moindre allusion à INVADER, pas d'émaillage grand feu ici mais une simple peinture en creux des alvéoles.



Goofy pixel 350

Vous avez la possibilité d'ôter le clou de ce pin's et de le coller sur une infrastructure de votre choix pour perpétuer la démarche créatrice et originale d'INVADER. Il s'agira alors d'un mini space invader pirate car INVADER comptabilise et répertorie toutes ses performances à travers le monde. Je ne pense pas que l'artiste soit contrarié par cette initiative, étant lui-même dans une démarche permanente de contournement des règles de la propriété. Vive le Street Art !



Mozaique invader

 

 

 

_______________________ I N V A D E R ________________________

Date de dernière mise à jour : 21/11/2019