Pocahontas Coca-Cola


Oui, je sais, l'association du personnage de Pocahontas avec le leader mondial de la limonade est assez antinomique, le seul lien que nous pourrions établir réside dans le sponsoring Coca-Cola / Disney, deux entités mercantiles très actives dans le commerce de l'entertainment.

Mais il faut reconnaître que cette pièce dégage une grâce et une harmonie de tout premier ordre, son émaillage grand feu et sa composition à la fois simple et équilibrée en font l'un des plus beaux pin's Disney que j'ai pu rencontrer..

La belle native du nouveau continent exprime par sa délicatesse une forme d'idéal féminin vivant en osmose avec la nature personnifiée par ce raton laveur d'une candeur à faire chavirer un docker.
Les couleurs sont très nuancées et douces, le rouge du cartouche vient rehausser l'agrément visuel d'ensemble, c'est le pin's réussi frôlant la perfection qui me peigne le système neurovégétatif dans le bon sens, une sensation de plénitude m'envahit à son contact, l'intarissable soif de beaux pin's qui m'anime est comblée.

Le limonadier fut conscient du pouvoir magnétique exercé par le petit objet puisqu'il décida de le décliner en plusieurs versions et finitions différentes.
Il est disponible avec cartouche rouge ou blanc, et en finitions dorée, argentée ou anodisée noire. 
 

 
Pocahontas coca cola 350

La version noire emporte mes suffrages, cette option très souvent retenue et appliquée par SAGGAY est celle qui donne le plus de lisibilité, elle convient particulièrement bien à la reproduction de dessins à la technique de la "ligne claire" comme celui-ci. Elle a aussi l'avantage d'ôter cet aspect clinquant apporté par la dorure.

Ces variations autour d'un concept de base commun ont le mérite de mettre en évidence tous les petits choix qui conditonnent le rendu final de l'insigne, chacun aura sa préférence, mais au bout du compte c'est le sens de la composition d'image qui fait la différence.  

 


Pocahontas coca cola 1




Coca-Cola, sous licences Disney, Dargaud, Albert René et Moulinsart a émis un grand nombre de pièces sur ce modèle, un personnage célèbre surmontant le cartouche de l'annonceur en blanc sur fond rouge ou rouge sur fond blanc, la très grande majorité est en émail de synthèse sur zamac car il s'agit de productions bien plus récentes que celle que je présente ici.
Il est bien possible que ce pin's a été précurseur dans cette démarche publicitaire de longue haleine entreprise par le marchand de bulles. Il faut reconnaître le très bon niveau qualitatif de ces séries, elles n'ont pas eu de diffusion large grand public, leurs contingents restreints visaient surtout les collectionneurs.



 

TINTIN

 
Tintin coca cola 1
Tintin coca cola 2



Ces séries comprennent un grand nombre de déclinaisons couleurs qui ne sont pas toutes représentées ici, je vous en fourni quelques exemples pour vous permettre d'aprécier le bon niveau qualitatif de ces pièces en émail de synthèse et la rigueur de ces réalisations assez conformes aux standards établis par CORNER COINDEROUX.

 

Haddock coca cola 1
Haddock coca cola 2


Tournesol coca cola 1


Milou coca cola 1


Dupondt coca cola 1




D'autres modèles un peu plus importants en taille avec effet de relief amené par un élément du sujet placé en avant-plan du bandeau annonceur, le logo de la marque est suffisamment implanté dans les esprit pour subir quelques masquages sans perte de lisibilité.
 

 
Tintin coca cola rouge
Tintin coca cola blanc

 
Haddock coca cola rouge
Haddock coca cola blanc

 
Milou coca cola rouge
Milou coca cola blanc

 
Tintin coca cola 10
Tintin coca cola 9

 
Tintin coca cola 5
Tintin coca cola 4

 
Tintin coca cola 6



Les personnages secondaires des aventures de Tintin bénéficient d'une aura suffisante pour assumer un rôle publicitaire efficace.
Le bandeau passe ici en lettrage blanc sur fond noir, la finition au noir préserve la netteté du dessin d'Hergé.
Ces pin's respectent bien l'essence de l'œuvre, ils font référence à certains albums précis et s'adressent donc aux amateurs éclairés. Une belle réussite.

 
Tintin est le personnage de bande dessinée le plus international qui soit.
En 2009, depuis 1929, plus de 230 millions d'albums de Tintin ont été vendus à travers le monde en plus de 90 langues.
Les deux pièces ci-contre confortent le caractère universel de l'œuvre, Tintin donne une dimension planétaire au pin's publicitaire en concordance avec l'implantation commerciale de la tisane froide pétillante. Du moins c'est l'idée qui dirige la conception de ces deux scénettes pourvues d'un bandeau assorti à la situation du personnage.

 
Tintin coca cola 8

 
Tintin coca cola 7

 
Tintin coca cola 11

 
Tintin milou coca cola 1



Ci-dessus un modèle de moindre qualité (émail à froid) qui pousse assez loin le principe d'occultation partielle du logo publicitaire. C'est assez habile car l'intérêt se reporte sur l'attente enjouée des deux compères de l'ouverture du flacon en question.
Ci-contre la scène de couverture de l'île noire, épisode écossais des aventures du petit reporter belge.

 
Tintin coca cola 3



La déclinaison en de nombreuses variantes de couleurs est caractéristique des émissions destinées plus particulièrement aux collectionneurs, c'est une méthode infaillible pour multiplier l'acquisition d'un pin's. Le collectionneur, avide de constituer des ensembles exhaustifs, ne résiste à l'impérieux désir de réunir l'entièreté d'une série, fut-elle uniquement justifiée par des motivations mercantiles.


 

ASTERIX

 
Asterix coca cola


Les entreprises américaines de la taille de Coca-Cola s'adjoignent les meilleurs vecteurs publicitaires en surfant sur les succès populaires les plus porteurs, cette démarche est adaptée à chaque pays ciblé, le recours à nos célébrissimes gaulois est un angle d'attaque du marché européen assez judicieux, la marque fait ainsi passer au second plan l'origine et l'étendue de sa surface économique. Aucune leçon de marketing à donner au département communication du plus grand vendeur de limonade.

 

DISNEY

 
Le roi lion coca cola



Lorsqu'on le sujet n'autorise pas de différenciation de couleurs le fond de cartouche permet d'outrepasser cette contrainte et d'atteindre l'objectif désiré : multiplier les versions. Ce procédé écorne sensiblement la légitimité et l'authenticité du pin's. Il devient alors un objet de pure consommation sans autre justification d'existence.
Ce phénomène, déjà constaté vers la fin de l'âge d'or du pin's, est encore plus vivace de nos jours, l'émission d'un pin's aujourd'hui vise surtout le marché des collectionneurs peu exigeants sur le bien-fondé et l'histoire de l'objet.
Les "vrais" pin's, souvent anciens et précurseurs, se caractérisent par l'officialité de leur origine, leur fabricant, leur contingent d'émission et leur notoriété. Ils constituent le socle de toute collection digne de ce nom et apportent une certaine crédibilité à ce petit média.
A l'instar d'autres spécialités comme la philatélie, la marcophilie, la bande dessinée ou la cartophilie, le pin's gagnerait à se doter d'ouvrages de cotations et de références, le GOLDBERG fut une bonne tentative au début des années 90 mais malheureusement sans lendemains, ce manque se fait vivement sentir aujourd'hui, l'expertise est diluée et volatile puisque peu d'écrits figent les connaissances dans le domaine.

 

 
Belle et le clochard coca cola 1

 
Mickey coca cola 1

 
Voici deux autres réalisations en émail grand feu comme le Pocahontas qui donnent des regrets quant à la brièveté de la démarche.
La Belle et le Clochard est également une pièce d'exception dans le genre, outre qu'elle immortalise une scène d'anthologie du cinéma d'animation, elle brille par l'harmonie générale des couleurs et la précision de son cloisonnement.
Elle existe bien entendu en bandeau rouge mais je n'ai pas encore pu, à mon grand désespoir, la faire entrer dans ce musée.

Date de dernière mise à jour : 14/06/2019