TINTIN et le CAMEL TROPHY


Le CAMEL TROPHY, rallye raid en 4x4 de grande renommée, a donné lieu à de nombreuses émissions de pin's comme vous pouvez l'imaginer, je consacrerai une salle réservée à cette production de qualité diverse pour n'en retenir que les plus belles comme à mon habitude.
Ma poursuite des belles pièces TINTIN a mis sur ma route deux pin's d'anthologie que je me fais un plaisir de soumettre à votre perspicacité.
Ces deux monuments en émail grand feu immortalisent la participation d'une équipe belge aux éditions 1994 et 1995 du happening automobile susnommé. Qui mieux que Tintin pouvait illustrer cette appartenance et égayer par deux scénettes bien choisie le caractère aventureux de l'épreuve.
En 1994, les concurrents sont appelés à traverser l'Argentine, le Paraguay et le Chili, Bertrand Delaude et Dirk Verhoeven sont sélectionnés pour tenir le volant belge.
Le pin's ci-contre est d'un tirage très confidentiel puisque limité à 100 exemplaires et sa diffusion fut réservée aux participants du rallye.
Vous comprendrez donc la difficulté à se le procurer aujourd'hui, il en circule très peu.
Les dimensions sont respectables, 47 x 32 mm, le nombre de couleurs et la qualité des émaux en font une pièce d'exception.
Le parcours sud-américain du Camel Trophy 1994 incitait à choisir "L'oreille cassée" comme thème d'illustration, à gauche un indigène Arumbaya fait usage de sa sarbacane en enjambant la stèle CAMEL Trophy, ce détail donne du relief au visuel, à droite Tintin, surpris, sursaute et amène du mouvement à l'ensemble. Les feuilles de bananier en arrière-plan sont en émaux lamés vert sombre, en parfait contre-point au jaune dominant..
Une double attache est nécessaire pour arrimer la relique à votre plastron, c'est une distinction que le staff et les concurrents de l'épopée ont dû arborer avec fierté et sympathie sur leur tenue de baroudeurs.
Bref, une réussite totale, le genre de pin's qui vous fait chavirer et qui justifie à lui seul la passion que l'on peut porter à ce type d'objets.

 
< A G R A N D I R >
< A G R A N D I R >

 
Camel trophy belgian team 1995
< A G R A N D I R >


 

 
La 16ème édition du Camel Trophy, en 1995 s'intitule Mundo Maya, Le Belize, le Mexique, le Guatemala, le Salvador et le Honduras ont créé au début des années 90 l'organisation Mundo Maya dont l'objectif est de continuer à explorer et à conserver le riche héritage des Mayas, civilisation pré-colombienne prospère au premier siècle de notre ère mais qui n'était déjà plus que l'ombre de sa grandeur lorsque les conquistadors espagnols lui imposèrent le catholicisme. Le parcours de l'épreuve traversera successivement ces 5 pays pour un périple total de 1700 Km, dans les conditions que l'on peut imaginer.
Steve Wittevrongel et Serge Bruynkens sont cette fois-ci investis par la Belgique de la mission de participation, pour l'occasion il est décidé de reconduire le projet pin's associé en respectant le même cahier des charges : celui de l'excellence.
La même disposition graphique est conservée, deux personnages encadrant la stèle Camel Trophy, Tintin entravé sur le bûcher de supplices en tenue cérémoniale et l'Inca, le fils du soleil, sur son trône délivrant sa sentence, sur fond d'éclipse de lune. Vous aurez reconnu les éléments culminants de la dramaturgie du "Temple du soleil", 13ème album de la saga Hergéenne. Les Incas se substituent aux Mayas dans cette évocation des civilisations précolombiennes nécessaire à l'illustration par la bande dessinée de la présence belge sur l'évènement.
La pièce est encore plus imposante que la précédente par ses dimensions, 50 x 35 mm, elle respecte en tous points les mêmes contraintes visuelles et techniques pour former un binôme homogène avec la version 94.

Avoir fait entrer ces deux merveilles dans le Pin's Museum me donne un sentiment du devoir accompli. C'est pour ce genre de prouesse émaillée que je m'investis sans réserve dans la recherche permanente des plus beaux fleurons que la période 1984-1998 nous aura prodigué.

Le coin des opportunistes

C'est aujourd'hui, 25 ans plus tard, que nous voyons apparaître sur sites marchands tout un contingent de CAMEL TROPHY 95, qui, à y regarder de plus près, ne présente pas les mêmes critères de qualité et d'authenticité.
Ce genre d'initiative a le mérite de nous faire mieux apprécier le talent et le soin des émissions originales.
Ces pin's sont assez maladroitement imités, les dessins de personnages sont très approximatifs et hésitants, les couleurs sont complètement fantaisistes pour ne pas dire ridicules. Le jaune est le talon d'Achille de l'émail de synthèse (mérite- t'il le nom d'émail ?), ce n'est pas de chance pour le coup..
Quand vous saurez que ces impostures se vendent à des prix proches de leurs modèles vous mesurerez l'ampleur de l'arnaque.

Il serait temps que ces pratiques cessent, elles jettent le discrédit et le trouble dans un domaine que nous cherchons à faire reconnaître comme objet de collection à part entière reconnu par ses pairs.

 

< A G R A N D I R >
< A G R A N D I R >

 


< A G R A N D I R >

< A G R A N D I R >

 
< A G R A N D I R >

 
< A G R A N D I R >

 
Si les exemples précédents sont des imitations il n'en est pas de même avec ce cas trouvé sur site d'annonces.
Il s'agit d'une production de faux pure et simple, qui va jusqu'à l'apposition d'une estampille copyright HERGE au dos, sans la moindre vergogne.
Ce genre de contrefaçon peut coûter très cher quand on sait la véhémence avec laquelle les ayant-droits TINTIN chassent les défauts de copyright.
Méfiez vous de ce genre d'abus, toute pièce datée du début des années 90 ou de la fin des années 80 en émail de synthèse doit éveiller vos soupçons de malversation. Ce faux se propose tout de même à 45 €, 

Date de dernière mise à jour : 04/10/2020