L' Ange Bleu

Tout collectionneur poursuit quelques graals dont la place est déjà réservée et vide dans l'attente du jour béni où l'objet tant convoité viendra combler ce manque intolérable.

Tous ceux qui ne partagent pas cette fibre, cette maladie, cette névrose, cette addiction, auront du mal à comprendre ce trait de comportement, mais il est néanmoins très réel et partagé par un grand nombre de nos contemporains.

C'est donc prioritairement à mes pairs collectionneurs que je m'adresse pour chroniquer cette pièce d'exception dont l'existence et la convoitise étaient déjà annoncées dans "Eloge du 7ème art". Elle vient de rejoindre La croisière du Navigator dans sa vitrine.

L'apaisement est de courte durée puisque Et Dieu créa la femme et Laurel et Hardy font encore défaut, mais 50% du contrat et de la gageure sont déjà remplis, performance très satisfaisante étant donné la difficulté de la tâche.

Est-il nécessaire de faire l'apologie de ce morceau de bravoure, l'image parle par elle-même,  le film culte de Josef Von Sternberg trouve ici l'écho puissant et magistral de son aura dans quelques centimètres carrés d'émail.

 

l-ange-bleu.jpg

 

the-blue-angel.jpg

 


 

Date de dernière mise à jour : 14/10/2014